Difference between revisions of "Fr/Surconfiance"

From Hattrick
(No difference)

Revision as of 22:35, 3 February 2010

La surconfiance est un évènement qui apparait lorsqu'une équipe sous-estime gravement son adversaire de poule, et livre par conséquent une prestation moins bonne qu'à l'habitude. Ceci peut se produire lorsqu'un club bien classé affronte une équipe en difficulté, et ce n'importe quand dès la deuxième journée de la saison. Ce phénomène de surconfiance ne peut survenir qu'en ligue, il n'y a donc aucune chance de le voir en coupe ou en amical.

Le contrôle sur la surconfiance est effectué une première fois avant le match. Le cas échéant, la phrase suivante est alors affichée dans le rapport de match : XXX semblait clairement se concentrer davantage sur le prochain match que sur celui qui avait lieu actuellement. Cette attitude désinvolte engendre une perte variable de 30% environ sur la note du milieu, par rapport à la normale. L'entraîneur peut recadrer ses troupes à la mi-temps. Mais attention, ce n'est possible que si l'équipe "victime" de la surconfiance est menée à ce moment-là. Cette mise au point, mentionnée dans le rapport de match, a pour effet d'annuler les effets de la surconfiance pour l'intégralité de la deuxième mi-temps.


'Les contenus suivants sont basés sur les opinions des joueurs d'Hattrick — ce qui signifie que leur véracité ainsi que leur exactitude n'ont été confirmés par aucun communiqué officiel, et que par conséquent ils ne reflètent pas nécessairement la réalité du jeu. A prendre en considération !


Contrairement à la confiance en soi, qui aide à la concrétisation des attaques (donc l'idéal pour les notes d'attaque est d'avoir un niveau de confiance en soi le plus élevé possible), la sur-confiance est essentiellement liée à la place qu'occupent les deux équipes au classement. Elle peut avoir lieu uniquement lorsqu'on affronte une équipe inférieure au classement d'au moins 5 places. Lorsqu'il y a risque de sur-confiance, un niveau de confiance en soi élevé accentue le risque de sur-confiance alors qu'un faible niveau réduit les risques, sans pour autant les annuler !

Certains managers préfèrent donc licencier les psychologues lorsqu'ils jouent un adversaire inférieur d'au moins 5 places au classement, afin de faire baisser la confiance en soi

  • ce qui a pour but de réduire (sans doute légèrement) les risques de sur-confiance,
  • mais qui dans le même temps réduit les probabilités de concrétisation des attaques (sans doute légèrement aussi).

Cependant, il est tout à fait envisageable que vous ayez un évènement de surconfiance, même avec 0 psy dans votre staff. A vous de choisir...

Il n'est pas prouvé que jouer une rencontre en PIC augmente les risques de surconfiance. Par contre, il est connu qu'une équipe qui MOTSe ne peut en rencontrer.

Parfois, la surconfiance n'est pas un problème car le favori gagne quand même. Mais le résultat du match peut s'en trouver inversé, et cela peut même déterminer le vainqueur d'une poule en fin de saison.