Brest Armorique SC

From Hattrick
This article written in Français needs to be translated into English. If you are bilingual and able to translate this page, you can help the Wiki by translating the text. For information on how to edit pages, please view the Getting started page.
Brest Armorique SC (298564)
Official Club Logo
Managed by tuco2
Club information
LocationBretagne France
ArenaRichelieu Park
Fan ClubBASC Party

LeBASC est un club omnisport fondé le 24 mars 1872(1), et qui fit ses premiers pas en divisions nationales le 26 juin 1922 (26 juin 2004 en temps réel)

Club History

Un des plus anciens clubs français, le Brest Armorique SC fut créé le 24 mars 1872 par Etienne III Troyade, célèbre écrivain de l'époque et polémiste. Bien conscient que le football allait devenir le roi des jeux, cet anglophile créa la célèbre devise du club, qui est bien entendu, restée la même depuis.

Engagé dans la plus basse division de l'époque (la 1ere division de district -le plus haut niveau, jusqu'en 1910 étant la division d'honneur), le club débuta le 11 septembre 1872, dans un match resté célèbre l'opposant au SC Brest, sur le petit stade de la route de Quimper. "Célèbre" en effet, car il se termina par une légendaire bagarre générale, connue par la suite comme "la rixe blanc-bleu", puisque le Sporting (créé durant l'été 72 en réaction à la création du BASC) défendait farouchement les couleurs de la République naissante, alors que le BASC soutenait le comte de Chambord.

Dès sa première année, le club, conduit par le respecté Armand Lesna, quitte sa division de district pour la promotion d'Excellence, et, les années passant, devient l'un des meilleurs clubs de la ligue régionale de Bretagne. Parallèlement, le club s'impose dans le vie locale et départementale. Il crée aussi une association destinée à secourir les grevistes en lutte, les familles menacées d'expulsion, les vieux sans ressource, etc., ce qui lui assure la popularité du "petit peuple" de la cité du Ponant. A tel point que ce fut une foule immense qui se pressa aux obsèques d'Etienne Troyade, le 15 janvier 1881. Malade, il avait pourtant prévu sa succession et c'est l'ancien buteur des années 70, Yves Le Berre, qui le remplaça.

Sur un plan sportif, la belle histoire continue, mais pas sans difficultées. Après moultes accessions (promotion d'honneur en 1881, ligue en 1884, DSR en 1887) le club connait un important recul dans les années 1890, à cause des difficultés économiques de la ville. Retombé en PE en 1898, le BASC se restructure sous la férule du rugueux Alexandre Trousselier (qui succèda au vieil et respecté Armand Lesna à l'aube de la saison 89-90) et entame sa remontée. 1er de PE en 1903, 1er de PH en 1907. Le club navigue alors confortablement en PL (promotion de Ligue) pendant trois années.

Un évènement important va boulverser la vie du club en 1910 : la création par la FFF de la coupe de France et les championnats nationaux. Les dirigeants du BASC décidèrent alors prudemment de ne pas tenter l'aventure nationale trop vite. Il fallait d'abord constuire un club digne du rang national. Yves Le Berre, fatigué, décide alors de laisser sa place à un homme jeune et énergique, qui n'avait jamais joué au football de sa vie, mais s'était fait connaitre comme "le" successeur d'Etienne Troyade comme intellectuel royaliste : Tuco Ramirez (qui n'était pas, comme son nom pourrait le laisser penser, d'origine espangole, mais argentine).

Le président Tuco fait sien ce projet de construction sur des fondations solides, fidèle en cela à la devise d'Etienne Troyade. Après avoir effectué un important recrutement à l'aube de la saison 1910-1911, le club obtient deux montées consécutives pour se retrouver au sommet du hattrick régional : la division d'honneur! Cette consécration offre l'opportunité à Alexandre Trousselier de quitter le club par la grande porte. Le président Tuco doit alors recruter un nouvel entraineur. Il décide d'effectuer ce choix avec soin. C'est ainsi qu'il embauche un entraineur très expérimenté, qui faisait les beaux jours de l'Etoile de Bucarest : Ion Dinu. Ce parfais francophone, que le président Tuco avait connu en Roumanie en 1909, étant alors envoyé spécial du quotidien social-royaliste "La Couronne", avait immédiatement accepté l'offre des Brestois. Très vite, il se mit à parcourir les campagnes les plus reculées de la lande bretonne, afin de trouver les meilleurs jeunes à former. Il faut ajouter que les primes qu'il offrait aux meilleurs "rabatteurs" n'étaient pas étrangères au succès du recrutement! De plus, ses multiples connexions roumano-parisiennes lui permirent de recruter aussi hors de Bretagne.

Mais ce n'était pas tout, il fallait aussi songer au stade : C'est en 1914 que le club quitte son vieux stade vétuste de la route de Quimper pour emménager dans le flambant neuf Richelieu Park, construit à la lisière du parc municipal et des logements ouvriers (un choix, on le voit, nullement dû au hasard!) Construit par un admirateur du grand architecte viennois Otto Wagner, Louis-Auguste de Lamballe, Richelieu Park comptait 12000 places lors de son inauguration, le 28 juin 1914, date de sinistre mémoire puisque ce jour-là fut assassiné l'archiduc d'Autriche à Sarajevo, qui entraina la boucherie que l'on sait.

Maintenant bien assis sur de solides bases, le club monte encore en puissance et finit par archidominer la DH de la ligue de Bretagne, trustant même la première place entre 1917 et 1922 (sous la conduite des "Dinu's Babes", Moussaoui, Guenounon, Sinou, Autesserre, Annot, Alamercery, Auchecorne, Spano, Koenig, Jasmund, etc.), mais refuse tous les ans de monter à l'échelon national. Les supporters acceptent au début, puis finissent par gronder. En 1919 éclate même "la grande grève de Richelieu Park" des supporters, excédés de ce qu'il estimaient être de la pusillanimité. Il faudra cinq heures de discussions houleuses avec Ion Dinu et Tuco Ramirez pour que la paix revienne et que les supporters comprennent les raisons de cette patience.

Mais la consécration n'est plus très loin : En 1922, enfin, le club et ses "Dinu's Babes" accède aux divisions nationales, occasionnant la plus grande manifestation de fête collective qu'aie connu Brest depuis la chute du boucher corse en 1814!

HT Records Nationaux

Plus longue série sans défaites: (depuis le 10 septembre 1936)
1- Brest Armorique SC : 38
2- supraVAFC : 37
3- Les Longakéens : 36

Plus longue série de victoires: (depuis le 10 septembre 1936)
1- Brest Armorique SC : 35
2- Mars Explorer : 35
3- FC Hull-City : 34


Palmarès

Division VI

  • Champion de la poule VI.922 (1923-1924)
  • Champion de la poule VI.278 (1929-1930)
  • Champion de la poule VI.808 (1938-1939)

Division VII

  • Champion de la poule VII.510 (1936-1937)

Division VIII

  • Champion de la poule VIII.948 (1935-1936)

Division IX

  • Champion de France de Division IX
  • Champion de la poule IX.1751 (1934-1935)


Liste des présidents du club

  • Etienne Troyade (FRA)(1872-1881)
  • Yves Le Berre (FRA)(1881-1910)
  • Tuco Ramirez (FRA)(1910-...)


Liste des entraîneurs du club

  • Armand Lesna (FRA)(1872-1889)
  • Alexandre Trousselier (FRA)(1889-1912)
  • Ion Dinu (ROU)(1912-1924)
  • Jeroen Beeke (HOL)(1924-1928)
  • Frédéric Annot (FRA)(1928-1929)
  • Timo Jasmund (FRA)(1929-1934)
  • Serhan Zeyni (ALL)(1934-1938)
  • Kay Altheim (ALL)(1938-1942)
  • Søren Harder (DAN)(1942-1955)
  • Lars Kammler (ALL)(1955-1973)
  • Emilio Cazzani (ITAL) (1973-...)

Liste des meilleurs buteurs du club

  • 1922-1923 : Timo Jasmund (FRA-16 buts)
  • 1923-1924 : David Viégas (POR-11 buts)
  • 1924-1925 : Kay Altheim (ALL-9 buts)
  • 1925-1926 : David Viégas (POR-17 buts)
  • 1926-1927 : Hassan Haddad (ISR-14 buts)
  • 1927-1928 : Laurinho Glavan (BRE-13 buts)
  • 1928-1929 : Mark Portsmouth (ANG-14 buts)
  • 1929-1930 : Hassan Haddad (ISR-22 buts)
  • 1930-1931 : Laurinho Glavan (BRE-9 buts)
  • 1931-1932 : Kay Altheim (ALL-21 buts)
  • 1932-1933 : Kay Altheim (ALL-11 buts)
  • 1933-1934 : Ivan Tatarev (BUL-5 buts)
  • 1934-1935 : Louis Joubert (FRA-41 buts)
  • 1935-1936 : Ovidiu Ciucã (ROU-15 buts)
  • 1936-1937 : Louis Joubert (FRA-19 buts)
  • 1937-1938 : Louis Joubert (FRA-16 buts)
  • 1938-1939 : ?


(1)Chronologie

Pour le BASC, le temps de référence est la saison 1 suédoise de Hattrick. Par pure convention, goût de l'histoire et de la durée, nous avons décidé que le premier match de cette saison 1 suédoise se déroulerait le 1er septembre 1900. Mais comme une saison de hattrick dure 16 semaines, le décalage avec le temps réel est lentement rattrapé...avant d'être un jour dépassé!

Links